Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 00:27

 

Quand je me suis aperçue que la fenêtre de mon nouveau bureau donnait directement sur une incroyable quantité des fenêtres de l’hôtel en face, je me suis dit que ça pourrait sans doute donner lieu à quelques scènes cocasses.

J’ai un peu déchanté quand j’ai compris qu’en journée, dans les chambres d’hôtel, c’était surtout les femmes de ménage qui s’affairaient. A faire le ménage, s’entend. Il y a bien de temps à autre une vague silhouette, un mouvement fugace derrière les rideaux tirés, mais globalement c’est très décevant. Alors quand j’ai vu cette jeune femme s’installer devant la fenêtre pile face à la mienne, rideaux grand ouverts, j’ai tout de suite été très attentive.

Aux poses qu’elle prenait et aux moues qu’elle faisait, son téléphone à la main, j’ai vite compris qu’elle se prenait en photo. J’ai d’abord pensé à une mise à jour de son profil sur Facebook, mais ses postures sont devenues de plus en plus suggestives et j’ai supposé qu’elle visait plutôt Fesse-book. Et puis j’ai deviné la silhouette d’un homme derrière elle et j’ai pensé qu’il était plutôt question d’une vidéo amateur pour Youporn. Il va sans dire que j’avais autre chose à faire que mater de loin un couple s’adonner à des jeux érotiques quasiment en public, mais j’ai regardé quand même. Evidemment.

La fille continuait de prendre des poses lascives, la bouche entrouverte et probablement brillante d’humidité (mais j’étais un peu trop loin pour pouvoir être tout à fait sûre de ce détail), apparemment indifférente au type derrière elle qui, lui, s’approchait lentement, sortant petit à petit de l’ombre. J’ai essayé de deviner ce qui allait suivre…

Elle ne l’a pas entendu entrer, il la surprend et 1) elle se jette à son cou en prenant conscience de sa présence et ils s’envoient en l’air pour fêter ça, ou 2) il déteste qu’elle poste ses photos de salope sur internet et lui colle une baffe avant d’aller se saouler au bar et de revenir, ivre et repentant, pour s’envoyer en l’air et se pardonner l’un l’autre.

Ou alors, elle sait très bien qu’il est là et il sait qu’elle sait… Elle fait exprès de faire ces photos sexy – que dis-je : ces photos de grosse chaudasse pour l’exciter (bon sang, même moi elle allait finir par m’exciter, là !) et une fois à point, elle le cueille pour une partie débridée de jambes en l’air faussement improvisée.

Ou alors… Non, plus le temps d’essayer de deviner : il était maintenant si près d’elle qu’il la toucherait au moindre mouvement de sa part. J’allais enfin savoir ce qu’ils avaient prévu.

En prenant conscience de sa présence, la fille a sursauté en jouant si bien la surprise que j’ai pensé qu’elle ignorait vraiment qu’il était là. Il l’a attrapée rudement par un poignet et a plaqué une main sur sa bouche pour étouffer ses cris. Un jeu érotique légèrement sadomaso ? L’inconnu qui violente la pauvre fille sans défense ? Un fantasme comme un autre… En tout cas, la fille jouait suffisamment bien la terreur pour me mettre franchement mal à l’aise. Je commençais presque à regretter mes fenêtres avec vue sur rien du tout.

Le type avait maintenant retourné la fille qui me faisait face à nouveau, son partenaire collé derrière elle. Son regard a croisé le mien et cette fois j’ai eu la certitude que sa panique était bien réelle. Juste un peu trop tard pour pouvoir intervenir d’une quelconque manière : je voyais déjà briller dans la main de l’agresseur une longue lame, avec laquelle il a tranché la gorge de sa victime, maculant  la fenêtre de son sang et disparaissant ainsi à ma vue.

C’est alors seulement que j’ai crié et que je me suis précipitée à l’hôtel. J’ai foncé à l’étage qui me semblait être le bon et j’ai arpenté le couloir, attentive au moindre bruit et au moindre mouvement, en attendant la police que j’avais appelée en chemin. A défaut d’avoir pu venir en aide à la victime, je ferais un bon témoin pour l’enquête.

Quand les flics sont arrivés, assez rapidement, j’étais encore dans tous mes états. Je leur ai expliqué ce qui s’était passé du mieux que j’ai pu et ils ont été très réactifs : ils ont fait ouvrir toutes les chambres de l’étage par le personnel pour y trouver le cadavre – et pourquoi pas aussi le meurtrier qui n’avait peut-être pas eu le temps de fuir avant mon arrivée – mais rien. Pas de corps, pas de tueur fou, pas même une petite flaque de sang.

J’ai dû retourner à ma fenêtre pour vérifier si je ne m’étais pas trompée d’étage et, de retour à l’hôtel dans la chambre dont j’étais certaine cette fois que c’était la bonne, rien. Rien de rien. C’était plus propre encore qu’après le passage des femmes de ménage. Plus trace du sang qui avait copieusement giclé sur la vitre, pas de fille agonisante, pas non plus de fille en bonne santé, d’ailleurs. Rien. Personne. Juste quelques flics agacés, un directeur d’hôtel qui se demandait s’il allait devoir refaire nettoyer la chambre après notre passage et moi, qui ne savais plus si je venais d’assister à un meurtre fou ou si c’était seulement moi qui devenais folle. Dans le doute, je me suis excusée auprès de tous ces messieurs-dames pour le dérangement, prétextant une confusion possible avec une scène de sexe (ce qui n’a pas manqué de me faire passer pour une vieille fille mal baisée) et une fois que tout le monde est parti, j’ai regagné mon bureau.

Les portes de l’ascenseur se refermaient quand une main s’est glissée au milieu pour les rouvrir. J’ai instantanément reconnu le type qui venait d’égorger cette pauvre fille. J’ai pensé que ça prouvait bien que je n’étais pas folle. Ça m’a soulagée. Un bref instant. Après, j’ai à peine eu le temps de me demander s’il nettoierait aussi bien l’ascenseur que la chambre, quand il en aurait fini avec moi.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans inspirationS
commenter cet article

commentaires

caro 30/05/2013 22:49

Bon elle aurait pu tomber sur DSK... ou vice-versa...

poupoune 01/06/2013 11:23



Tu rigoles, mais le détail qui tue c'est que l'hôtel en question est de type chicos et à 2 pas du ministère des finances... autant dire que tout est possible !!



Walrus 28/05/2013 11:24

J'aimerais bien connaître son modus operandi, j'ai toujours énormément de difficultés avec les taches de sang....

poupoune 29/05/2013 08:56



J'aurais aimé avoir l'occasion de te le présenter...



C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps