Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 23:54

 

Il m’est arrivé un truc complètement dingue.

Enfin… pas un truc dingue comme gagner mon poids en sextoys ou me faire enlever par un lézard géant et poilu, hein, mais un truc dingue à ma mesure…

J’ai vécu, il y a de ça quelques années, une grande, intense et pourtant calamiteuse histoire d’amour dont j’avais relaté les faits marquants par ici. Tout ça ayant pris fin il y a plus de sept ans et sans drame, il va sans dire que l’affaire est classée depuis belle lurette…

Alors quand, en me baladant ce matin, je me suis retrouvée les yeux rivés à ce regard bleu et insistant qui, manifestement, était bien concentré sur moi et moi seule, je n’ai évidemment pas tout de suite repensé à cette vieille non histoire. D’ailleurs j’ai mis un moment avant de penser à quoi que ce soit. Je n’ai pas trop l’habitude qu’on me regarde dans la rue, du coup je ne suis pas vraiment à l’affût et s’il peut m’arriver parfois de remarquer un vague coup d’œil dans ma direction, il s’avère généralement que c’est parce qu’on m’a confondue.

Alors je ne sais pas exactement depuis combien de temps il avait ses beaux yeux bleus braqués sur moi quand j’ai fini par me rendre compte qu’il me regardait, mais ce que je sais, c’est qu’entre ce moment-là et le moment où j’ai fini par regarder ailleurs parce que ça devenait gênant, il ne m’a pas quittée des yeux. Moi. Des années et des kilos après, il me croise par hasard dans la rue et me regarde à nouveau comme dans une pub, quand le mec sait qu’il va serrer la meuf parce qu’il sent bon. Ou parce qu’il a une belle voiture. Ou… enfin vous voyez bien le genre de regard, hm ? Et ben aussi vrai que j’ai bien failli ne pas le voir, c’est exactement comme ça qu’il m’a regardée. Ça me faisait chabadabada dans la tête quand on s’est croisés, on s’est à moitié retournés tous les deux (pas l’un l’autre comme des sauvages, hein ? Tous les deux… chacun de son côté mais en même temps, pour pas se quitter des yeux) et j’avais l’impression d’être dans un film au ralenti, mais c’est là que j’ai trouvé ça un peu gênant, cette façon de dévisager cet inconnu qui me dévisageait lui aussi, alors j’ai tourné la tête et rompu le charme. Et c’est à cet instant précis que je me suis dit « mais… mais… mais meeeeeerde ! mais c’était mon libraire !?!!! »

Parce que… oui… non, je ne l’avais pas reconnu. Enfin si, mais disons pas au point de me souvenir immédiatement de qui il était et d’où je le connaissais… Alors une fois que j’ai mis le doigt dessus (c’est une image, il était déjà hors de portée de mes doigts) j’ai commencé à imaginer tous les scénarios qui auraient pu se jouer là, à cet instant, et surtout je me suis demandée s’il ne serait pas judicieux de faire demi-tour et de l’accoster, ou tout au moins de vérifier s’il ne s’était pas retourné, des fois, par hasard, hésitant lui aussi à venir me parler, ce qui nous aurait mis dans une situation certes un peu tarte, mais vu notre passif, franchement, on pouvait se permettre ce genre de niaiseries, non ?

Non.

Enfin, si, sans doute, mais je ne me suis pas donné la peine de vérifier et j’ai bêtement poursuivi mon chemin en me disant que de toute façon, il avait dû faire pareil.

Ce mec venait de me regarder comme personne ne l’avait plus fait depuis la dernière fois qu’il l’avait fait, lui, bientôt dix ans plus tôt, et moi je passais mon chemin. Comme ça. Genre indifférente, carrément. Le mec qui a nourri tous mes fantasmes pendant des années me fait le regard qui tue des années plus tard et moi, j’ignore…

Le pire, c’est que ce simple moment anecdotique et inutile est capable de me relancer pour quelques années de fantasmes.

Je vous avais bien dit que c’était dingue.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans poupouf
commenter cet article

commentaires

stipe 20/09/2011 14:37


quoi, tu vas chez ton libraire une fois tous les 10 ans ?? Ah oui, c'est dingue...


Le Raimb' 19/09/2011 21:01


Si tu te déshabilles avant, on va entendre le lit braire.


papyves 18/09/2011 18:13


Un libraire qui ne se livre pas, c'est une faute professionnelle.


poupoune 18/09/2011 19:31



Je déclare ce bon mot officiellement le meilleur du week-end.



Cacoune 18/09/2011 13:33


Il est bizarre lui quand même. Pas entreprenant du tout...


poupoune 18/09/2011 13:39



A moins que ce ne soit moi qui sois bizarre de penser qu'il trouverait une raison de l'être !



le Raimb' 18/09/2011 11:10


tu rêves de lézard géant et poilu ?... Tu veux t'allonger là qu'on en parle ?


poupoune 18/09/2011 12:11



Je me déshabille avant ?



C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps