Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 23:59

 

Je me regarde et ne te vois plus.


Mes yeux se sont éteints de ne plus s’accrocher aux tiens.

Ma peau s’est ternie de ne plus frémir sous tes caresses.

Mes lèvres ont fané de ne plus recevoir tes baisers.

 

Reviens-moi vite : tu me vas si bien au tain…

 

 


 

Ecrit pour le Défi du samedi sur le thème « miroir ».

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans inspirationS
commenter cet article

commentaires

Cacoune 23/11/2009 20:40


Chez Poune y'a toujours deux effets : celui de son texte et celui des commentaires.
C'est chouette ici :o)


poupoune 23/11/2009 21:50


je revendique le 1er effet ! pour le second, il est vrai que je suis gâtée ;o))


stipe 23/11/2009 10:10


en trombe...


stipe 23/11/2009 09:46


moralité : un tain peut en cacher un autre.


poupoune 23/11/2009 10:02


et quand le tain t'amarre, euh... bon, non, je vois pas comment finir !!


Chris de Neyr 23/11/2009 09:35


'tain, tiens... le tain sied bien à ton teint! (Hmm oui bon, c'est lundi en même temps, hein... -et pis c'est novemb' aussi)


poupoune 23/11/2009 09:58


oui, puis un tain vaut mieux que deux tu l'auras, hein, alors je ne teins pas rigueur de la faiblesse de ces jeux de mots. 


Maximus Bob2boB 21/11/2009 00:49


)? sèrpa égnam ia'j euq shslew 3 sel tios en ec euq sniom à( aç tiaf em iuq ertâéht el ertê tiod aç ,neir tse'c haB


poupoune 21/11/2009 01:18


.thcieleiv ,aj


C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps