Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 01:33
 
A l’heure radieuse du mariage pour tous, alors que tout le monde a un avis sur la question et le partage qu’on le veuille ou non – parce que soyons clairs : je ne souhaite aucunement entendre ce que le beauf de la table d’à côté à la cantine pense de deux mecs qui s’enculent, pas plus que je n’ai envie d’écouter la première pétasse venue vanter son incroyable ouverture d’esprit et son incommensurable tolérance parce que son chien est gay et qu’elle n’a pas d’objection à ce que des gens… comme ça se marient entre eux – à l’heure joyeuse, donc, du grand débat sur le thème « aimez-vous les uns les autres », je voudrais sensibiliser les foules bienveillantes de même que les masses bien-pensantes au fait qu’on n’est pas non plus obligé d’aimer qui que ce soit et encore moins d’épouser un homme, une femme, un chien ou un petit homme vert. Oui au célibat pour tous, bordel de merde !
Bon, avant la levée de boucliers je précise : je sais, oui, merci, que la question du « mariage pour tous » (tiens, d’ailleurs, pourquoi « mariage pour tous » ? On est bien d’accord qu’il n’est question que du mariage homosexuel, non ? A moins que j’aie raté un truc, on ne parle ni du mariage d’enfants mineurs, ni du mariage d’un homme et de sa chèvre, ni… rien de scabreux, n’est-ce pas ?) je sais, donc, que cette question va bien au-delà du droit au port de la robe blanche et au-delà également de la simple acceptation sociale et qu’il est aussi (et surtout) question de droits et d’obligations entre époux, de fiscalité, de succession, etc., et pour que les choses soient bien claires, je ne vais ni vous dire ce que j’en pense, ni chercher à ouvrir une discussion et encore moins faire un parallèle entre ma situation de célibataire QUI LE VIT BIEN MERCI et celle de toutes ses tarlouzes qui ne savent plus quoi faire pour se faire remarquer maintenant que la gay pride ne dérange plus personne. (Oh, ça va, rangez vos insultes et vos grands airs, je déconne…)
Bref. Non, je veux juste encore et toujours parler de moi et de mon nombril solitaire et libre de tout engagement marital et comme je ne recule devant rien pour attirer le lecteur dans les filets de ma prose égocentrique, j’ai trouvé que cette petite introduction sur le mariage gay était une idée lumineuse, même si le rapport n’est qu’indirect. Il n’empêche qu’on entend beaucoup dans les conversations du moment parler de tolérance et de chacun fait fait fait c’qui lui plaît plaît plaît (oui, j’ai vécu pleinement les années 80, ce qui fait de moi une célibataire même plus vraiment de première fraîcheur), alors je profite de cette ambiance débridée pour lancer un cri et demander à toutes les connasses du monde de me lâcher la grappe et de me laisser apprécier mon célibat en paix – ce qui inclut de me laisser apprécier un homme sans me soupçonner immédiatement de vouloir coucher avec ou pire, d’en être amoureuse.
Aux connasses* qui me lisent et qui se sentent peut-être visées parce qu’elles ont récemment adressé, à moi ou à une autre célibataire, un regard entendu souligné d’un « han han, tu le trouves sympa ?! » des fois que le regard n’aurait pas suffi à faire comprendre qu’on la leur fait pas à elles, sachez que je ne trouve peut-être pas que vous êtes des connasses dans l’absolu, mais sur ce point précis, sans déconner, vous méritez plus que largement l’insulte. Alors que je vous sens, pour certaines d’entre vous du moins, prêtes à accepter le plus naturellement du monde (et vous avez bien raison) le mariage gay, mais aussi le sexe en dehors du mariage, la partouze, l’amour platonique, les pratiques sexuelles déviantes (et je ne parle pas pour celles qui se croient dévergondées parce qu’elles ont lu « Fifty shades of Grey »), ou des choix de vie encore plus dingues comme la monogamie et la fidélité, pas une n’est capable de trouver normal que je sois célibataire, sans être pour autant à l’affût du moindre mâle prêt à me coller un coup de bite en passant.
Quand j’avais quelques années et quelques kilos de moins, il suffisait que je déjeune plus d’une fois avec un collègue masculin pour qu’on me prête une liaison ou – si le collègue en question était trop marié et supposé trop sage pour ça – une intention peu louable de briser son ménage. Parce qu’il va sans dire que la jeune célibataire est une chaudasse un peu salope sur les bords qui ne recule devant rien, et surtout pas devant les liens sacrés du mariage (homo ou hétéro, la célibataire fougueuse s’en cogne), pour un peu de sexe sur la photocopieuse.
Maintenant que j’ai vieilli et, donc, grossi, on ne m’accorde plus autant de succès, mais on ne me traite pour autant toujours pas tout à fait comme une femme normale. Mariée. Ou divorcée à la rigueur. Non, la célibataire qui l’a toujours été reste nécessairement une femme en manque, frustrée et désireuse de rencontrer l’amour à tout prix, ou au moins un bon coup. Et ses relations avec les hommes quels qu’ils soient sont nécessairement marquées par ce désir inavoué que la célibataire a FORCEMENT de le mettre dans son lit et/ou dans son cœur.
Allez, ne faites pas comme si vous ne voyiez pas à quoi je fais allusion… Au bureau, la chef annonce l’arrivée d’un collaborateur. A la cantonade, elle dira son âge, son profil, sa formation, son expérience. A la célibataire, elle précisera « mais il est marié » ou « et il est célibataire » avec le fameux regard entendu de celle à qui on ne la fait pas. Autre exemple : « Vous viendrez à la soirée ? Y aura (liste de ce qu’il y aura à manger, à boire, à faire…) et (avec le regard entendu adressé à qui de droit) y aura des mecs célibataires (clin d’œil) ».
Franchement, c’est lourd. C’est lourd parce que c’est même pas (toujours) méchant et pire, ça se veut même parfois gentil, et c’est tout le temps. Sans déconner. Presque tous les jours j’y ai droit. « Et Machin, il te plaît pas ? ». « Tu passes du temps avec Truc, hein ? (clin d’œil) ». « Tu sais, Bidule va venir et c’est bien ton genre ». « Tiens, faudrait que je te présente Untel, je suis sûre que vous pourriez vous entendre ». Etc.
Sachant que « le genre » d’une célibataire quelle qu’elle soit, c’est, bien entendu, je vous le donne en mille… un célibataire, bien sûr. Quel qu’il soit.  
Et si d’aventure il arrive qu’on oublie de me rappeler que c’est assez peu crédible d’être célibataire et prétendument pas malheureuse pour autant, la pub le fait partout en gigantesque affichage, à la télé et, évidemment, sur internet, avec toujours cette question comme argument de poids : pourquoi rester célibataire alors que c’est si facile de trouver l’amouuuuuuur ?!   
Alors que ce soit bien clair une fois pour toutes :
- Oui, je suis célibataire.
- Non, je n’en souffre pas.
- Oui, je préfère le rester qu’essayer de séduire TOUS les célibataires qui se présentent.
- Non, je n’exclus pas de tomber amoureuse et/ou de me faire sauter un jour, mais
- Oui, je refuse de ne vivre que dans cette attente parce que
- Non, je n’ai pas pour seul but et seul intérêt dans la vie de trouver un homme et faire du sexe.
 
Donc lâchez-moi et cessez de vivre vos fantasmes de séduction et de sexe débridé à travers moi sous prétexte que vous vous êtes mal mariées, ou trop tôt, ou qu’importe je m’en fous : je ne viens pas vous proposer des plans à trois pour égayer votre vie de couple, gardez vos célibataires et vos sous-entendus dont je n’ai que faire pour pimenter ma vie de nonne. J’ai de bons sextoys et je vais très bien, merci.
 

 
 
* Connasses, oui, pas connards, parce que dans ce cas précis, le féminin l’emporte. Ne me demandez pas pourquoi, ce n’est qu’un constat, pas une théorie.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans poupouf
commenter cet article

commentaires

mony 15/01/2013 15:19

-non pas forcément poupoune, si vous préférez antonyme c'est comme vous voulez, il n'y a aucune obligation à choisir l'un ou l'autre ni même à donner suite au conte de fée !:)

stipe 14/01/2013 15:33

De ces messages d'encouragement que l'on t'adresse, tu dois voir le bon côté : ils signifient que l'on "croit" en toi.
Considère que les gens ne comprennent pas comment une fille aussi ..., ..., ... et surtout aussi ... que toi (remplace les petits points par des adjectifs flatteurs tels que "drôle",
"intelligente", "belle", "bonne", "attentionnée", "bonne", "bonnasse" ou autre, à choisir selon l'identité et le sexe de l'émetteur dudit message) puisse encore être célibataire. Et surtout ils ne
comprennent pas qu'on puisse ne pas s'intéresser à toi. Car c'est forcément de là que vient le problème : des autres, qui sont des cons, puisqu'ils ne cherchent pas à t'épouser.

Alors que si tu était considérée par ton entourage comme un tas de flan imbaisable ou une harpie invivable, alors tu n'auraos pas droit à toutes ces interrogations. Les gens penseraient que
personne ne peut s'intéresser à toi, que donc tu vas rester célibataire à vie, et par commisération ils iraient donc dans ton sens en t'affirmant que tu as raison de choisir le célibat, que la vie
à deux c'est de la merde, que c'est bien toi la plus heureuse et blablabla.
Crois-moi, prends ces charmantes attentions sur ton prétendu malheur de célibataire comme un compliment masqué.

Dès lors, si jamais une copine te parle d'un pote célibatire et qu'elle omet de te le présenter ou de te dire "tu devrais le rencontrer, c'est ton genre", tu lui colles une gifle et tu lui dis que
c'est elle, le gros tas de flan imbaisable.
Nan mais quelle salope, celle-là !

poupoune 15/01/2013 00:08



Bon sang, mais c'est bien sûr ! Merci, Stipe, mon désert affectif prend soudain une teinte qui va m'aller beaucoup mieux au teint.



harmonie et aquarelle 13/01/2013 11:42

Comme toujours les histoires d'amour finissent mal...
Certain qu'ils et elles se marièrent en grandes pompes et partagèrent leur biftons avec tous les morpions qui trainaient dans la rue;-)
bon dimanche Poupoune!

poupoune 15/01/2013 00:06



Amour et mariage sont-ils forcément synonymes ?



rosaannoma 13/01/2013 07:43

"Tu sais, si tu es toujours agressive comme cela, tu auras du mal à trouver quelqu'un."
"Mais tu as un chat ou un chien au moins ? "
:-)

poupoune 15/01/2013 00:03



AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH !!!!!!!!!



caro_carito 11/01/2013 07:25

comme quoi l'égalité homme femme.... ;)

poupoune 12/01/2013 09:15



Un mythe !



C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps