Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 22:53


L'épisode précédent, c'est ici, et la première partie, c'est là.


 

Elle

 

Les inquiétudes du maire semblaient justifiées. Les gens étaient déjà quasiment en train d’organiser une battue pour retrouver Justin. Et quoi ? Le pendre ? Le lapider ? Je trouvais ça flippant. C’est sûr que je n’avais pas trop l’habitude de la campagne et encore moins de la campagne profonde secouée par un événement de ce type, mais j’étais horrifiée par ce que je voyais et entendais. Je suis vite retournée auprès de la mère du gamin pour lui demander si elle avait une idée d’où il pouvait se trouver. Elle s’est d’abord montrée méfiante et réticente à « donner » son môme, mais quand un type est passé devant sa maison avec une fourche en gueulant qu’il ne pourrait pas leur échapper, sa détermination à protéger son fils contre moi a faibli. Je lui ai assuré que je voulais surtout le mettre à l’abri des autres et elle s’est résolue à me conduire près de lui.

La pauvre femme… Toute une vie dans un bled au milieu de voisins qui ont vu naître son fils et voilà qu’elle finissait par devoir faire confiance à une inconnue susceptible de coffrer son gosse à vie. Elle paraissait totalement perdue. On le serait à moins. Elle m’a emmenée vers une grange en m’expliquant que son gamin y jouait souvent avec la petite et qu’il aimait bien y venir même tout seul. Il y était effectivement.

Je m’attendais à un gosse, c’était en fait un grand gaillard qui affichait bien vingt-cinq ans. En voyant sa mère il s’est jeté dans ses bras en sanglotant. Pas une trace de sang sur lui, pas de griffures sur les mains ou les joues. Ma certitude se confirmait : il n’était pour rien dans la mort de la môme.

Sa mère l’a consolé en lui filant un bonbon et lui a expliqué que j’étais de la police et qu’il fallait qu’il vienne avec moi. Il a paru inquiet et un peu déconcerté, mais d’évidence il ferait n’importe quoi que sa mère lui dirait. Je suis allée chercher la voiture pour pouvoir sortir Justin discrètement et j’ai appelé le maire, qui m’a proposé de le cacher dans son bureau à la mairie en attendant que ça se calme. J’avais l’impression d’être dans un film. Ou un cauchemar. Planquer un innocent au sens le plus large du terme pour lui éviter de finir lynché par une foule en colère armée de pioches, de pelles, de n’importe quoi… c’était complètement surréaliste.

 

Eux

 

-          Qu’est-ce qu’elle fout la parisienne ?

-          Et où qu’elle est la mère à Martin ? Faudrait voir à pas la laisser l’planquer, son rej’ton !

-          On a r’tourné toute la maison, personne !

-          Quelqu’un a d’mandé à m’sieur l’curé si l’Martin s’était planqué chez lui ?

-          On a fouillé l’église, l’y était pas non plus !

 

Lui

 

Pourquoi elle veut qu’j’aille à la police môman ? Elle m’a donné un bonbon alors elle doit pas être fâchée mais la police c’est une punition, non ? Pourquoi j’ai une punition ? La dame j’la connais pas et puis pourquoi faut qu’j’aille me cacher ailleurs alors que j’suis très bien caché ici ? Pourquoi môman elle a dit où qu’elle est ma cachette à la dame de la police ? Et pourquoi y crient encore, les gens ? Et où qu’elle est Lili ? Ouah ! J’ai jamais vu une voiture aussi belle ! Et j’vais monter d’dans ! Quand j’vais raconter ça à Lili, elle os’ra pu dire que j’peux pas être le prince !

 

 

A suivre…

 


Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans nouvelles
commenter cet article

commentaires

stipe 19/11/2009 11:56


pourvu qu'à la fin ils le trucident et accrochent ses entrailles à la plus haute branche du village. Mérite rien de mieux, le débile profond !

pis qui le regrettera, hm ? Les gens, même pris d'un soupçon de remord, diront "c'est mieux comme ça, c'était pas une vie d'être aussi débile, on lui a rendu service.."


poupoune 19/11/2009 13:52


et ouais, hein ? pis à quoi ça sert les couillons si c'est pas pour que les gens intelligents s'défoulent ?


Chris de Neyr 19/11/2009 11:37


"Pendez-le!! Zigouillez-le...!!" qu'ils disaient... comme une horde sauvage (refrain maintes fois entendu mais toujours aussi glaçant...) Tu titilles mon agoraphobie latente, là!


poupoune 19/11/2009 11:43


ben c'est d'jà ça d'titiller que'qu'chose, hein ?! 


tiniak 18/11/2009 17:17


voooooilà
on respire
on prend son temps
naaala

:))


poupoune 18/11/2009 17:59


vivivi... traaaaaanquille...
d'ailleurs vais m'refaire une tite sieste, moi, avant de reprendre ;o))


C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps