Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 10:46

 

C’était la femme que j’avais toujours rêvé de rencontrer.

Elle était belle, elle était cultivée, elle avait un humour décapant, elle respirait la sensualité autant que l’intelligence et elle était célibataire. Et cerise sur le gâteau, elle avait l’air de me trouver à son goût. Je suis tombé amoureux en moins de dix minutes et la nuit qui a suivi n’a fait que confirmer que je venais sans doute de rencontrer la femme de ma vie. Je l’ai quittée au matin le cœur déchiré autant que débordant de bonheur à l’idée de la retrouver le soir même. Alors que nous étions deux inconnus la veille au soir, j’avais déjà l’impression de n’avoir jamais connu qu’elle, comme si nos regards ancrés l’un à l’autre nous avaient dévoilé tout ce que nous n’avions pas eu le temps de nous dire. Cette histoire de fleurs, par exemple. « Ne t’avise jamais de m’offrir des fleurs ! » Ah ! Les femmes… Elle n’avait pas eu à en dire plus pour que je perçoive à l’ombre sur son regard qu’elle associait malgré elle les fleurs à un souvenir déplaisant et qu’elle attendait de moi que je le lui fasse oublier. J’imaginais sans peine un ancien amour malheureux qu’il me faudrait à jamais chasser de son esprit. Un malotru qui ne savait rien du langage des fleurs. Qui ignorait tout de l’association des formes, des couleurs et des parfums qui font d’un simple bouquet à la fois une œuvre d’art et une bouleversante déclaration d’amour. Ce genre de goujats qui offrent des bouquets préparés à l’avance qui auraient aussi bien pu finir sur une tombe ou dans un vase en coquillages de fête des mères. Pire : un malpropre qui faisait livrer des bouquets qu’il n’avait même pas vus et donc évidemment pas composés lui-même. Il y avait là un défi à relever. Ce ne serait certes pas très difficile, mais ma première preuve d’amour serait de la réconcilier d’un seul bouquet avec les fleurs.

Je suis fleuriste.

J’ai passé ma journée à soigneusement sélectionner chacune des fleurs que j’allais lui offrir. Les couleurs devaient être douces, mais pas fades. Le parfum envoûtant, mais pas entêtant. Je ne parle même pas des fausses notes à éviter en faisant des associations malheureuses qui pourraient lui envoyer un message complètement dénaturé… J’aimais cette femme, je la voulais mienne et ce bouquet lui dirait non seulement ça, mais aussi que j’étais l’homme qu’elle attendait. Quand est enfin arrivée l’heure de la rejoindre chez elle, j’avais réalisé ce qui était probablement le plus beau bouquet de ma carrière. Il n’était pas seulement pour elle, il était elle. Elle et moi. Il aurait mérité d’être encadré, s’il n’avait pas eu vocation à seulement révéler la puissance de notre amour avant de s’effacer pour laisser place à la majesté de nos sentiments.

J’ai sonné, fier et heureux de ce que j’allais accomplir, mais quand elle a ouvert la porte et que j’ai tendu mon bouquet sous son nez, elle a hurlé avant de se mettre à tousser, haleter, hoqueter, rougir, cracher et se rouler par terre. Elle est morte étonnamment vite d’une crise d’asthme allergique.

Je suis perplexe. Je ne sais pas du tout quel message faire passer dans le bouquet que je poserai sur sa tombe.

 

 

 

 

Ecrit pour les Impromptus littéraires sur le thème "Dites-le avec des fleurs".

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans Les impromptus
commenter cet article

commentaires

stipe 12/05/2011 16:28


fallait y pensée !

(pour une fois, j'avais envie d'être moins drôle que les autres)


poupoune 13/05/2011 00:37



c'est le problème d'arriver après les autres : on a du mal à rester en lys dans la course aux bons mots.



boubou 12/05/2011 11:09


Clap clap clap, bravo! Mais c'est pas rose, tout ça...


poupoune 13/05/2011 00:34



Ah ben non... pour un bon bouquet final, le noir est préférable.



Jérôme a.k.a. Seltzer 11/05/2011 19:59


Fleur bleue morte dans la fleur de l'âge, la fleur au fusil.


poupoune 11/05/2011 20:21



C'est la fine fleur du bon mot ou je ne m'y connais pas...



Walrus 11/05/2011 19:40


Ton truc m'a foutu un de ces chocs... anaphylactiques !


poupoune 11/05/2011 20:23



Allergique à ma verve fleurie ?



Mrs D 11/05/2011 15:48


Tu es bien plus douée que moi pour ce genre d'exercice!


poupoune 11/05/2011 18:10



Je travaille dur pour essayer d'être à la hauteur de mon lectorat.



C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps