Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 00:41

 

Les cosmétiques et moi n’avons jamais entretenu de relations très étroites – et ça se voit, diraient les mauvaises langues, mais c’est faux : je suis extrêmement belle, ma peau est lisse comme un cul, j’ai le teint divinement éclatant et je sens toujours très bon, simplement c’est naturel – pourtant j’ai dépensé une petite fortune en produits divers à l’huile d’argan.

 

L’huile d’argan, pour résumer, pousse dans l’arganier, un arbre un peu moche qui, lui, ne pousse qu’au Maroc et encore, pas partout. Et dans ce pas partout du Maroc où il se trouve justement que j’ai passé mes dernières vacances, on produit des tas de choses à base de cette fameuse huile aux nombreuses vertus très vertueuses pour l’éclat de la peau, son élasticité, son eczéma, ses boutons, ses rides et j’en passe, mais aussi pour les cheveux secs, cassants ou chutant et enfin également pour le cholestérol, le foie, le cerveau, la bite… ou peut-être pas la bite, mais de justesse.

 

Bref : l’huile d’argan est une promesse de beauté et de bonne santé, assez bon marché si la promesse est tenue et si on la compare à n’importe quelle crème de n’importe quelle marque autre que Robert Gros-Cailloux (dont je garantis l’anonymat sous un bon mot dont la finesse n’a d’égale que la drôlerie, afin de ne pas être accusée de publicité clandestine ou pire).

 

Outre le fait que l’huile d’argan ne suinte qu’avec parcimonie et, je ne vous le cache pas, l’intervention de quelques intermédiaires entre son état d’amandon dissimulé dans le noyau du fruit que seules les chèvres semblent manger et son état définitif d’huile de table, d’huile de massage ou de crème, elle présente également la particularité d’être essentiellement produite par des femmes, dans des coopératives féminines ayant vocation à améliorer les conditions de travail des femmes en général, des célibataires, veuves ou divorcées en particulier.

 

Du coup, la conjonction des trois arguments – vertus vertueuses, prix attractifs et contribution à l’amélioration de la condition féminine – m’ont poussée naturellement à acheter plein de trucs gras dont oindre mon corps tout entier. Chose que je ne fais pour ainsi dire jamais. Il n’est donc pas totalement impossible que je me sois surtout laissée séduire par une stratégie marketing bien huilée. Forcément.

 

 

 

Pour ceux que cet article laisserait un peu sur leur faim et qui s’étonneraient qu’en représailles, suite à ces dépenses imprévues en cosmétiques dont je n’ai pas l’usage puisque, encore une fois, je suis d’une beauté époustouflante dès le saut du lit sans qu’il soit besoin pour cela d’user de quelque subterfuge que ce soit, ceux qui s’étonneraient, donc, que je n’aie pas au moins éviscéré une chèvre pour la remplir d’huile avant d’y foutre le feu et de réduire en cendres toutes ces foutues forêts d’arganiers, je tiens à signaler que cette pensée ne les honore pas et que certaines de mes lectrices en ont quand même un tout petit peu marre de ces énervements stériles et quelque peu outranciers peut-être qu’il peut m’arriver d’avoir à l’occasion. Hors de question donc d’aller me suicider par ingurgitation massive de savon noir (résidu de la production d’huile d’argan), ou encore que j’envisage un seul instant d’attenter à l’intégrité physique de qui que ce soit par lapidation à coups de noyau de fruit d’arganier (qui ressemble un peu à un citron). (Le fruit). (Pas le noyau qui lui ressemble à un gland. Un gland de chêne, pas de bite sur laquelle l’huile d’argan n’a a priori aucun effet).

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans poupouf
commenter cet article

commentaires

Chris de Neyr 07/09/2010 13:08


Moi qui croyais que l'argan n'avait pas d'odeur...


poupoune 07/09/2010 13:31



Et elle avait pas encore été faite celle-là ??!! Ben merde... heureusement que t'es passé par là !



marotte 04/09/2010 08:24


Juste une petite remarque : je vois que tu as encore réussi à glisser une bite....dans l'huile ! mais c'est une idée, ça, tous comptes faits ( au pluriel, bien sûr ) :o))


poupoune 04/09/2010 17:09



et puis ça change de la bite au cirage.



Tom 03/09/2010 17:36


Roger est solide comme Maroc.
Je ne suis pas l'oint, c'est l'année graisse : alléluia ! L'argan ne fait pas le bonheur, paraît-huile.
Valàvalà... vais me boire un tonneau d'immodium, moi.


poupoune 04/09/2010 01:05



oui, ben voilà... c'est là que moi je jette l'éponge.



boubou 03/09/2010 13:57


il est margan ton texte. Humpf. Ok je sors


poupoune 04/09/2010 01:03



oh ben non, reste : moi avec "argan" je trouve rien, alors c'est bien... si , si...



stipe 03/09/2010 12:46


Oui mais argan du fait que tu as sauté à pieds joints dans le plat, tu peux expliquer le caractère casse-gueule de tes semelles et donc justifier tes chutes publiques, celles là mêmes qui donnent
ce teint si bleuté et crôuté à tes genoux...


poupoune 04/09/2010 01:02



et il me reste l'huile de coude et les chutes, c'est un peu mon fonds de commerce...



C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps