Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 05:40

 

Je ne sais pas combien de temps encore tout ça aurait pu durer. Je ne sais pas combien de temps encore j’aurais pu endurer ça. Il fallait que ça cesse.

Les nuits sans sommeil à guetter le moindre bruit indiquant sa venue, la terreur et le dégoût de le savoir dans les parages, mais aussi cette angoisse paradoxale qu’il ne revienne plus et que tout s’arrête ici, lentement, dans l’oubli et la folie derrière cette porte close…

Quel genre de vieux pervers faut-il être pour vouloir se prouver ainsi qu’on est toujours vert ? En quoi aurait-ce été si différent qu’il se paie une pute ? Il lui fallait en plus se prouver qu’il était bien le mâle dominant ? Et pourquoi moi ? Pourquoi ? J’ai été gentille, merde ! Je venais toutes les semaines prendre de ses nouvelles, m’assurer qu’il ne manquait de rien, lui faire un brin de causette. Il avait déjà survécu à la canicule, j’aurais dû me douter que cette vieille carne n’était pas si fragile ! Comment ai-je pu être aussi naïve ? Un homme reste un homme, même cacochyme. Putain de campagne de sensibilisation, tiens ! Et vas-y que je te culpabilise les jeunes qui laissent crever leurs vieux… moi je marche à fond dans ces conneries. C’est même pas mon vieux, ce vieux dégueulasse ! C’est le vieux de personne, d’ailleurs, c’est pour ça que j’ai commencé à venir le voir, ce putain de pauvre vieux tout seul si c’est pas malheureux quand même… j’t’en foutrais !

Sous ses airs de vieille loque tremblotante, je ne me suis pas méfiée, forcément ! Comment il a réussi à me traîner jusque là, ça, ça reste un mystère. Mais ce qui est sûr c’est qu’il ne s’est pas passé une journée depuis sans que ce vieux débris puant vienne s’astiquer et me tripoter et me… Oh ! je vais encore gerber !

Et il me laissait là, dans et le froid et l’humidité, à poil, attachée à ce tuyau, dans ma pisse, ma merde et ma gerbe. Tout fier de lui, content d’avoir réussi une fois de plus à faire sa petite affaire. Vieux salopard ! Pour le nouvel an, il s’est pointé avec une bouteille, le con ! Je préfère essayer de ne jamais repenser à ce qu’il m’a fait avec… Mais au moins a-t-il eu la prétention de croire qu’il m’avait trop épuisée pour craindre quoi que ce soit. Il m’a détaché une main pour trinquer « à nous ». Vieux porc dégénéré. Je n’ai pas réfléchi une seconde, j’ai chopé la bouteille et la lui ai fracassée sur le crâne.

Pas si gaillard le vieux libidineux, finalement : il est mort sur le coup. Cette fois, il devient vert pour de bon. Je le vois même déjà tourner au noir par endroit. Mais j’aurais peut-être dû réfléchir une seconde… Cette vieille ordure est crevée, la porte est grande ouverte, mais je ne sais pas où est passée la clef de ces putain de menottes.

 

 

 

Ecrit pour le défi du samedi « que vous évoque une couleur : le vert. »

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans Défi du samedi
commenter cet article

commentaires

Mrs D 11/01/2010 12:02


Ca me fait penser à un livre de Stephen King...Jessie tu connais?


poupoune 11/01/2010 14:16


la partie de jambe en l'air qui tourne mal, c'est ça ?
Je n'avais pas prévu cette chute pour mon texte au départ, mais quand "elle est venue", oui, j'y ai pensé... mais je crains que tout ce que je suis capable d'imaginer a probablement déjà été écrit
!


Chris de Neyr 11/01/2010 09:26


Mazette... z'avez tué Bukowski!!!


poupoune 11/01/2010 14:12


ben j'ai bien fait, non ?
;o))


J. 10/01/2010 10:45


@ Stipe : j'ai pas revu de Mad Max depuis qu'ils se sont compromis avec le N°3 - ça doit faire plus de 20 ans. Mais j'ai pas le souvenir d'une scène comme ça. Ou alors anecdotique. Dans WATCHMEN
(le comics), la scène est développée juste ce qu'il faut - elle est impeccable.


poupoune 10/01/2010 10:49


20 ans ???? Noooooooooooooon !!!! Je suis si vieille, déjà ? Sans déc' ????
Argh.


Milène 10/01/2010 10:36


De gris il est passé au vert le vieux mécréant! Bien fait pour sa gueule vieux dégueulasse!


poupoune 10/01/2010 10:48



tout ça en buvant du rouge... il aura au moins eu une mort colorée.



stipe 10/01/2010 10:17


en cette nouvelle année, tu nous présentes tous tes vieux de bonheur, c'est ça ?
(au fait, c'est quoi les vertus aphrodisiaques de la mort par assommement ? )


@Jérôme : de mémoire, cette scène est dans un Mad Max, non ?


poupoune 10/01/2010 10:47


j'aime bien donner le ton dès le début, ça évite les surprises après.

(Mad Max ?? des radiateurs dans Mad Max ???)


C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps