Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 00:34

 

-          Et si c’était une femme ?

L’effervescence qui agitait l’assemblée depuis le début de la réunion est retombée comme un soufflé. Le silence s’est abattu sur la salle et tous les regards se sont tournés vers moi comme si je venais de dire la chose à la fois la plus étrange et la plus absurde qu’ils aient entendue. J’ai vu quelques sourires en coin et des regards gênés et fuyants, alors que 5 minutes plus tôt Tellier avait suggéré, dans l’indifférence générale, qu’il s’agissait peut-être d’un des nains trapézistes qu’il avait vus au cirque la veille au soir. C’est finalement le divisionnaire qui, après un raclement de gorge, a pris la parole :

-          Euh… je crois que c’est extrêmement rare, Hyckz, non ? Monsieur Stefann… c’est extrêmement rare, n’est-ce pas ?

-          Oui, c’est rare, oui, mais…

-          Bien, donc vous n’avez rien, Hyckz ?

Nouveau raclement de gorge, de Monsieur Stefann cette fois :

-          Excusez-moi Monsieur Merlot, mais j’ai dit « rare », pas « impossible ».

Il me plaisait bien le criminologue. On nous l’avait parachuté là parce qu’il était plus ou moins acoquiné avec le ministre ou sa sœur ou je ne sais trop qui, alors Merlot avait cru s’en faire un allier d’office, mais c’était un pro, Stefann. Et un bon. Pas un arriviste. Son avis était toujours intéressant et surtout il connaissait les limites de son métier et ne nous assénait pas ses théories comme des certitudes, mais bien comme des hypothèses. Du coup ça fonctionnait plutôt pas mal et comme en plus il était sympathique, cultivé et… séduisant, oui, pour le moins, j’avais vite accepté et apprécié sa présence. Il a repris :

-          Il est vrai que les femmes se font beaucoup plus discrètes et bien moins nombreuses que les hommes dans ce genre de prouesses, toutefois nous savons déjà que nous avons affaire à une personnalité qui, pour l’heure, ne cadre avec aucun profil classique et déroute tout autant les enquêteurs que les scientifiques et… moi. Alors peut-être qu’en réexaminant tous les éléments en partant du principe qu’il peut s’agir d’une femme…

Vandier a poursuivi :

-          Ça collerait avec la taille supposée de notre assassin… moins d’1m70, c’est petit pour un homme, mais pour une femme…

Vandier était probablement le meilleur légiste du pays. On partageait, lui et moi, une certaine façon de voir notre métier : on travaillait pour les morts. Moi, ça ne m’avait pas semblé tout de suite évident, mais vu le genre de personnes qu’on se coltine dans notre branche, il faut en vouloir pour s’attacher aux vivants. Il n’y a évidemment pas que des ordures, des violeurs, des assassins ou des monstres en tout genre, mais il y en a beaucoup. Alors oui, c’est vrai, c’est plus un esprit peu avouable de vengeance qu’un véritable esprit de justice qui m’anime. La justice est pour les vivants. La vengeance pour les morts. Ça ne me fait pas bosser moins bien que les autres. Vandier non plus. On aurait même plutôt tendance à être meilleur que la moyenne. Les morts, ils peuvent te hanter, mais pas te mentir et encore moins te faire chier. En revanche, dans la famille des emmerdeurs bien vivants, le Merlot se posait là. Sa misogynie était telle que l’idée même d’une femme assez futée pour commettre 3 meurtres sans se faire prendre lui était insupportable.

-          Oui, bon, mais ça, cette histoire de petite taille, c’est une supposition, pas un fait établi que je sache !

-          Notre seul fait établi à ce jour, Merlot, c’est qu’on a 3 cadavres et pas l’ombre du début d’une piste.

Il détestait que je l’appelle Merlot, il devenait tout rouge à chaque fois, mais vu qu’il persistait à m’appeler Hyckz, il ne disait rien. C’est Stefann qui a repris :

-          Oui, alors qu’en admettant la possibilité d’une femme, la victimologie deviendrait peut-être plus cohérente.

Oui, il me plaisait bien, Stefann. Une des premières fois où on s’était parlé, il m’avait dit que si je n’avais pas été assez intelligente pour être un bon flic, il était sûr que je serais devenue tueuse en série. Il s’était confondu en excuses après m’avoir dit ça, mais moi ça m’avait franchement fait marrer et je lui avais répondu qu’il avait probablement raison. Il avait ri, sans doute surtout pour ne pas avoir à prendre la mesure de ce qu’on venait de se dire.

Evidemment, mes états de service ouvraient grand la voie à ce genre d’allégations, mais lui ne semblait pas au courant – pas à ce moment-là en tout cas – de cette histoire qui m’avait valu de devenir « la fliquette qui en a ». Bien un truc de mec, ça, d’ailleurs, de penser que c’est dans les couilles que se trouvent la ténacité et le courage… Quoi qu’il en soit, toute prétendument couillue que j’étais, je n’avais toujours pas osé demander son prénom, à Stefann, et encore moins osé lui proposer un café. Alors on parlait cadavres, scènes de crimes, mode opératoire, mais je ne savais toujours pas s’il était célibataire.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans Perso
commenter cet article

commentaires

Maximus Bob2boB 07/01/2010 17:39


...Ouais c'est encore moi là, je sais j'ai fait des fautes mais ça va hein! C'est pas une raision pour encore s em oquer d ems commentaa


poupoune 07/01/2010 18:05


tiens !  caisse que jdisai, hm ?
(allez, scusez, mac6musse... c'était pour faire ma maligne rapport au fait que vous m'avez foutu la honte avec c't'histoire de Merlot rouge que j'croyais qu'c'était un nom qu'j'avais inventé pis
non. Alleeeeeez, rev'nez, siouplé...)


Maximus Bob2boB 07/01/2010 17:37


Allez-y vous gênez pas pour moi hein...D'façons j'm'en fous bien mal j'mettrai pu de commentaire si ça continue comme ça tu vas voir ça va traîner je vais même pas rien dire et j'irai lire des
blogs plus sympas qui respectent les commentaires des gens tu vas voir suis je suis chiant...


poupoune 07/01/2010 18:03


queeeeeee d'la gueule !


Chris de Neyr 07/01/2010 16:13


Je l'avais pas vu, moi, le "merlot" et "rouge"...!!! (Ce Mc Simus, quel fin limier tout de même.)

Sinon c'est vrai qu'on dirait un peu une bande-annonce... (c'est quoi? un extrait du roman que vous devez -je vous le rappelle, avoir terminé en décembre 2010???)

PS: alors, z'êtes contente Miss...? Le nouveau James Ellroy est enfin sorti...


poupoune 07/01/2010 17:02


vi, il est chiant, hein ?

(oui, mais faut pas le dire, rôôôôôô)

PS : ah ben ça pour être contente...!! ;o)


Maximus Bob2boB 07/01/2010 14:40


"Il détestait que je l’appelle Merlot, il devenait tout rouge à chaque fois". HA HA. Quelle dérision.


poupoune 07/01/2010 15:04


(bon... le dilemme est terrible... Osé-je avouer que je n'ai pas fait exprès, au risque de passer pour une inculte aux yeux d'une personne que je n'aimerais pas décevoir, ou opté-je plutôt pour un
discret et, après tout, anodin petit mensonge, en faisant croire que oui, ha ha, t'as vu, c'est amusant, hein, ha ha ha, ça détend un peu l'atmosphère, au risque cette fois de vivre à jamais pétrie
de culpabilité et d'aller en enfer...??? Que la vie est parfois cruelle...) 
...
Oui, HA HA, t'as vu, c'est amusant, hein? HA HA HA, ça détend un peu l'atmosphère!


J. 07/01/2010 08:31


Un teaser ?


poupoune 07/01/2010 09:18


un extrait ;o)


C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps