Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 21:46

 

hirsuteC’était un personnage bien connu du quartier. Un homme sans âge, le cheveu de paille en pagaille sur un visage qui amusait les enfants. De longs sourcils dressés en pointes. Il portait ses pantalons trop haut sur la taille, donnant à voir ses chaussettes dépareillées. Il observait très exactement le même rituel depuis que le quartier avait une mémoire : chaque matin, sauf le dimanche, à 8h30 précises, il sortait à petits pas de son immeuble du n° 129, saluait le boucher qui préparait son étal, donnait une pièce au clochard du n° 113, traversait la rue, adressait un signe de la main au livreur de la brasserie qui fait l’angle, passait devant l’école où se précipitaient les retardataires qu’il houspillait en riant et entrait dans la boulangerie en lançant son « M’sieurs dames ! » fluet, reconnaissable entre tous.

La boulangère, moins habituée de l’endroit que lui, puisqu’elle et son mari n’avaient repris la boutique que depuis deux ans, l’accueillait invariablement en lui adressant un aimable « Ah ! Il est 8h35 ! Comment on va aujourd’hui ? », auquel il répondait chaque matin, sauf le dimanche : « Bah ! Ça irait mieux qu’ce s’rait pas t’nable ! »

S’ensuivait le rire poli de la boulangère « Hi Hi Hi ! Trois baguettes, comme d’habitude ? » Il arborait alors ce sourire satisfait de l’homme qui vient de prouver au monde que ce ne serait pas encore aujourd’hui que la terre s’arrêterait de tourner et il répondait « Comme d’habitude, pas trop cuites. » Il payait en pièces jaunes ; il avait toujours l’appoint.

Personne ne l’avait jamais vu faire d’autres courses ailleurs. De même personne ne l’avait jamais vu sortir de chez lui à un autre moment de la journée. Et personne ne l’avait jamais vu un dimanche. La boulangerie était fermée, le dimanche. Pour dire le vrai, personne ne s’était jamais vraiment posé la question de ce qu’il pouvait bien faire d’autre qu’aller à la boulangerie à 8h30 tous les matins, sauf le dimanche.

Il est mort un dimanche.

De la même façon qu’on peut ne pas remarquer immédiatement la disparition d’une moustache sur un visage familier, il a fallu à la boulangère toute une semaine pour s’apercevoir qu’il ne venait plus chaque matin, sauf le dimanche. Et ce qui est amusant, c’est que c’est justement un dimanche, en sortant de la messe, alors qu’elle donnait au clochard de l’église une pièce qu’elle tenait probablement du monsieur aux trois baguettes, qu’elle s’est fait la réflexion qu’il n’était pas venu de toute la semaine.

Elle a attendu quelques jours encore avant de prévenir les pompiers. Il avait fallu faire intervenir la police, afin de retrouver son adresse en remontant la piste depuis la boulangerie. C’est par élimination, après avoir identifié tous les autres occupants de l’immeuble, que son appartement avait été retrouvé. Les policiers n’ont pas tout de suite compris ce qu’ils voyaient quand ils ont ouvert la porte. Un grand mur blanc, où était creusée une cavité, dans laquelle il reposait. Ce n’est que plus tard que l’on apprit de quoi il s’agissait : depuis que le quartier avait une mémoire, chaque matin, sauf le dimanche, il rentrait de la boulangerie avec ses baguettes, en mangeait la croûte, mastiquait la mie et en remplissait consciencieusement, une à une, les pièces de son appartement. Pas un centimètre-cube qui ne fut rempli de mie prémâchée. Trois pièces, salle de bain, WC et cuisine, entièrement remplis de mie. Sauf cette cavité dans laquelle il s’était laissé mourir.

On en parla quelques temps, à la boulangerie, tous les matins sauf le dimanche.

Et puis on oublia.



Partager cet article

Repost 0
Published by poupoune - dans inspirationS
commenter cet article

commentaires

Mrs D 22/03/2010 14:50


Wow, l'odeur là dedans :s


poupoune 22/03/2010 18:32


tu m'étonnes !


Le Crouton du 4ème au chou 05/03/2010 23:38


'pas perdu une miette ! passionnant !
brave petite, va.


poupoune 05/03/2010 23:41


... dit-il entre deux pets.


L'ami de pain 05/03/2010 23:27


je prendrai pas la photo... plutôt le temps d'en faire une croûte...


l'amie du petit déjeuner 05/03/2010 23:30


voire une escarre... y a l'temps, là


Jérôme a.k.a. J. 05/03/2010 10:14


Je pensais que tu allais nous annoncer un soupeur. C'est bien mieux comme ça !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Soupeur


poupoune 05/03/2010 10:40


un soupeur héros, en somme ?
non, moi, les détraqués, tu sais, c'est pas trop ma tasse de pisse...


stipe 05/03/2010 09:23


et ton bonhomme il faisait quoi comme métier, homme-sandwich ?

(curieusement, ta santé mentale m'inquiète beaucoup plus à la lecture de ce texte qu'à le lecture de textes où des mamans découpent leurs enfants...)


poupoune 05/03/2010 10:41



(curieusement, tu me rassures...)



C'est Qui ?

  • poupoune
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.
  • Je suis au-dessus de tout soupçon.

En version longue

   couv3-copie-1

Recherche

J'y Passe Du (Bon) Temps